Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(3e LD) La BOK décide de la première hausse de son taux directeur à l'ère de la pandémie

26.08.2021 à 14h51

SEOUL, 26 août (Yonhap) -- La Banque de Corée (BOK) a relevé ce jeudi son taux d'intérêt directeur de 0,25 point de pourcentage à 0,75%, marquant la première hausse de son taux à l'ère pandémique, afin de lutter contre l'inflation et freiner l'endettement des ménages. Cette décision marque la fin de 15 mois d'un taux d'intérêt historiquement bas alors que l'économie montrait des signes d'amélioration.

Le Comité de politique monétaire de la banque centrale a voté pour augmenter son taux directeur de 0,25 point de pourcentage à 0,75% lors de la sixième réunion de fixation du taux de cette année.

Il s'agissait du premier changement du taux depuis mai de l'année dernière, lorsque la BOK a diminué son taux directeur à un niveau record de 0,5%. C'est également la première fois depuis novembre 2018 que la BOK relève son taux directeur.

En augmentant son taux directeur, la banque centrale a maintenu ses perspectives de croissance pour cette année à 4%, tout en relevant ses perspectives d'inflation pour 2021 à 2,1 %, contre 1,8% prévu en mai.

Le gouverneur de la Banque de Corée (BOK), Lee Ju-yeol, préside une réunion du Comité de politique monétaire de la banque centrale, le jeudi 26 août 2021, pour établir le taux d'intérêt directeur du mois, au siège de la BOK, dans le centre de Séoul. (Photo fournie par la BOK. Revente et archivage interdits)

Le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, a indiqué que la décision de relever le taux n'était pas unanime et qu'un membre du comité a exhorté la banque centrale à le geler.

Lee a également laissé entendre que la BOK pourrait de nouveau augmenter le taux directeur plus tard cette année ou au début de l'année prochaine, affirmant que la banque centrale a fait le «premier pas» vers l'atténuation d'une accumulation de déséquilibres financiers.

Certains analystes s'attendent à ce que la BOK relève encore son taux directeur avant mars de l'année prochaine, lorsque le deuxième mandat de quatre ans de Lee se terminera.

«Les déséquilibres financiers ne seront pas résolus (avec cette hausse du taux). Cela prendra beaucoup de temps», a dit Lee à la presse.

La décision de hausse du taux devrait réduire les dettes des ménages et aider à stabiliser les prix des logements, a-t-il soutenu, ajoutant que le niveau du taux directeur est «faible».

Lee a ajouté que la décision de hausse du taux était basée sur la reprise économique, l'inflation et l'aggravation des déséquilibres financiers.

La banque centrale surveillera de près la récente flambée des infections au Covid-19 afin de décider de la future politique monétaire, mais il est peu probable que la résurgence des contaminations impacte de manière significative la tendance de la reprise économique, a estimé Lee.

«L'économie coréenne a poursuivi sa saine reprise. Bien que la consommation privée ait quelque peu ralenti en raison de la résurgence du coronavirus, les exportations ont maintenu leur dynamisme et les investissements dans les installations ont montré une tendance robuste», a fait savoir la BOK dans un communiqué.

«A l'avenir, l'économie est censée poursuivre sa reprise car la consommation privée devrait s'améliorer progressivement, affectée par l'expansion des vaccinations et l'exécution d'un budget supplémentaire, tandis que les exportations et les investissements devraient maintenir leur dynamisme», a-t-elle expliqué.

La BOK «ajustera progressivement le degré d'accommodement de la politique monétaire, car l'économie coréenne devrait poursuivre sa croissance saine et l'inflation rester à plus de 2% pendant un certain temps, malgré les incertitudes persistantes concernant le virus», selon le communiqué.

«Dans ce processus, le comité jugera quand ajuster davantage le degré d'accommodement tout en évaluant de manière approfondie les développements liés au Covid-19, les changements dans le rythme de la croissance et de l'inflation, le risque d'une accumulation de déséquilibres financiers et les changements de politique monétaire dans les principaux pays.»

Taux d'intérêt directeurs de la Corée du Sud et des Etats-Unis

La décision de la BOK est intervenue alors que le pays lutte contre sa pire vague épidémique de Covid-19, les nouvelles infections quotidiennes étant supérieures à 1.000 depuis plus de 50 jours.

Afin de soutenir l'économie touchée par la pandémie, la BOK a abaissé le taux directeur au plus bas niveau historique de 0,5% en mai de l'année dernière en appliquant une diminution de taux d'urgence d'un demi-point de pourcentage.

Malgré les signes d'une solide reprise des exportations, le fléchissement de la consommation a pesé sur l'emploi et accru la pression sur les décideurs.

Depuis le début de l'année, la reprise économique de la Corée du Sud a montré des signes de reprise, aidée par un fort rebond des exportations.

Les exportations ont bondi de 40,9% en glissement annuel au cours des 20 premiers jours d'août grâce à la forte demande de puces, d'automobiles et de produits pétroliers.

Les exportations, qui représentent la moitié de l'économie, ont augmenté de 29,6% en glissement annuel en juillet pour atteindre un niveau record de 55,4 milliards de dollars en juillet, prolongeant leurs gains pour le neuvième mois consécutif.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.