Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(2e LD) La Corée du Sud réussit un tir d'essai de missile balistique depuis un sous-marin

15.09.2021 à 18h20

SEOUL, 15 sept. (Yoonhap) -- La Corée du Sud est devenue le septième pays au monde à avoir des missiles mer-sol balistiques stratégiques (MSBS) alors qu'elle a réussi un tir d'essai depuis un sous-marin, a annoncé ce mercredi Cheong Wa Dae.

Le président Moon Jae-in a assisté au tir dans un centre de test de l'Agence pour le développement de la défense (ADD) quelques heures après que le Nord a tiré deux missiles balistiques vers la mer de l'Est.

Le MSBS a été tiré depuis le sous-marin de 3.000 tonnes Dosan Ahn Chang-ho au centre à Anheung de l'ADD, dans la province du Chungcheong du Sud.

Il a volé sur la distance prévue et a frappé avec précision la cible, a déclaré Cheong Wa Dae.

«Posséder un MSBS est très significatif en termes de garantie de dissuasion contre les menaces omnidirectionnelles et il devrait jouer un grand rôle dans la défense nationale autonome et l'établissement de la paix sur la péninsule coréenne à l'avenir», a dit le bureau présidentiel dans un communiqué.

L'ADD a effectué plus tôt plusieurs tests de MSBS au sol et dans un réservoir d'eau, incluant celui d'éjection.

A l'heure actuelle, seulement six pays possèdent des MSBS qui ont une haute valeur stratégique et sont difficiles à développer, selon Cheong Wa Dae. Les nations sont la France, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, l'Angleterre et l'Inde.

Ci-dessus, le sous-marin Dosan Ahn Changho qui sera équipé de missiles balistiques. (Photo fournie par la marine. Revente et archivage interdits)

La Corée du Nord prétend avoir développé un MSBS. Mais les responsables militaires du Sud ont déclaré que le Nord semble avoir réussi uniquement à tirer des missiles balistiques depuis une barge flottante, et non à les lancer depuis un véritable sous-marin.

Par ailleurs, l'ADD a également réussi un test de séparation d'un missile air-sol à longue portée qui équipera l'avion de combat de la prochaine génération KF-21 que la Corée du Sud développe actuellement avec ses propres technologies, a poursuivi Cheong Wa Dae.

Cela signifie que la Corée du Sud a obtenu les technologies de lancement de missiles aériens, un élément clé pour l'armement des avions de chasse, a ajouté le bureau présidentiel.

L'ADD a également informé le président des progrès réalisés dans le développement des deux autres armes stratégiques, un missile de croisière supersonique et un missile balistique de haute puissance avec un poids d'ogive considérablement accru.

En juillet, l'agence publique a réussi un test de combustion d'un moteur à propergol solide pour fusées spatiales. Il est conçu pour installer de petits satellites sur une orbite terrestre basse.

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.