Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

National

A l'ONU, Moon propose la fin officielle de la guerre de Corée

22.09.2021 à 07h15

NEW YORK, 21 sept. (Yonhap) -- Dans un discours à l'ONU prononcé mardi, le président Moon Jae-in a proposé une nouvelle fois que les deux Corées et les Etats-Unis, avec probablement la Chine, déclarent la fin officielle de la guerre de Corée (1950-1953).

«Je propose que les trois parties, les deux Corées et les Etats-Unis, ou quatre parties, les deux Corées, les Etats-Unis et la Chine, se rassemblent et déclarent que la guerre sur la péninsule coréenne est terminée», a-t-il dit à la 76e session de l'Assemblée générale de l'Organisation des nations unies à New York.

«Lorsque les parties qui ont été impliquées dans la guerre de Corée se seront rassemblées et auront proclamé la fin de la guerre, je pense que nous pourrons faire des progrès irréversibles dans la dénucléarisation et ouvrir une ère de paix totale.»

Déclarer la fin de la guerre «marquerait le point de départ de la création d'un nouvel ordre de "réconciliation et coopération" sur la péninsule coréenne», a poursuivi Moon.

Il s'agissait de son dernier discours à la session annuelle de l'ONU alors que son mandat de cinq ans arrivera à son terme au début de mai 2022.

Le président Moon Jae-in prononce un discours à la 76e session de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York, le 21 septembre 2021.

Cette proposition n'était pas la première du genre. Lors des sessions de 2018 et de l'année dernière, il avait formulé des suggestions similaires.

Mais, cette année, le ton a été plus intense et plus spécifique. Il a demandé au monde de chercher des moyens de coopération.

«Je souhaite que la communauté internationale, avec la Corée, reste toujours prête et soit disposée à s'ouvrir à la Corée du Nord avec un esprit de coopération», a ajouté le président.

Moon a également appelé à une «reprise rapide du dialogue» entre les deux Corées et entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

«J'espère voir la péninsule coréenne prouver le pouvoir du dialogue et de la coopération pour encourager la paix», a-t-il lancé, citant les accords intercoréens conclus et l'accord américano-nord-coréen signé à Singapour en 2018.

Cette année marque le 30e anniversaire des adhésions simultanées des deux Corées à l'ONU, a-t-il rappelé. Il n'a pas fait mention des récents tirs de missiles balistiques et de croisière de la Corée du Nord.

Le président Moon Jae-in prononce un discours à la 76e session de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York, le 21 septembre 2021.

Le président Moon a proposé par ailleurs des efforts pour organiser de nouveau des rencontres entre membres de familles séparées depuis la fin de la guerre de Corée.

«En tenant compte du désir ardent des membres des familles séparées, qui sont déjà à des âges avancés, nous ne devons pas perdre de temps pour organiser des réunions», a-t-il insisté.

Il a souligné que les deux Corées pouvaient travailler ensemble grâce à des plates-formes régionales comme la Coopération de l'Asie du Nord-Est pour la sécurité sanitaire, qui leur permettraient de répondre plus efficacement aux maladies infectieuses et aux catastrophes naturelles.

«En tant que communauté liée au même destin sur la péninsule coréenne et en tant que membres de la communauté internationale, le Sud et le Nord, j'espère, se rassembleront pour joindre leurs forces», a-t-il dit.

En outre, Moon a annoncé la volonté de la Corée du Sud de devenir un membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU en 2024-2025, après l'avoir été en 1996-1997 et 2013-2014.

Il a décrit la situation actuelle en Afghanistan comme un «dur rappel» du rôle crucial de l'ONU pour faire avancer la paix et les droits humains. Il a réaffirmé l'engagement de Séoul à contribuer plus sur la scène internationale. En décembre, la Corée du Sud accueillera une réunion ministérielle onusienne pour le maintien de la paix.

Mais la tâche la plus urgente de la communauté mondiale est la sortie inclusive de la crise du nouveau coronavirus (Covid-19), a-t-il déclaré.

«Aujourd'hui une membre responsable de la communauté internationale, la Corée (du Sud) est déterminée à renforcer ses efforts pour aider les pays à prospérer ensemble et à s'unir», a-t-il poursuivi. «Elle prendra les devants pour mettre en avant une vision de partenariat et de coexistence qui peut être partagée à la fois par les pays développés et en développement.»

xb@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.