Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le gouvernement cherche à adopter le régime «vivre avec le Covid» entre fin octobre et début novembre

28.09.2021 à 16h51
Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Kwon Deok-cheol, dirige une réunion du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité. (Photo d'archives Yonhap)
Des personnes font la queue pour subir un test pour le nouveau coronavirus (Covid-19) devant un centre à Songpa, dans le sud-est du pays, le mardi 28 septembre 2021.

SEOUL, 28 sept. (Yonhap) -- La Corée du Sud cherche à retourner progressivement à la vie normale, en gérant la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), entre fin octobre et début novembre, a déclaré ce mardi le ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Le gouvernement a conçu plus tôt un plan «vivre avec le Covid», dans lequel toute contamination est traitée comme une maladie respiratoire infectieuse comme la grippe saisonnière, avec l'application de mesures de distanciation sociale assouplies.

«La transition devrait avoir lieu vers la fin octobre, lorsque 80% des adultes auront été complètement vaccinés», a déclaré le ministre de la Santé, Kwon Deok-cheol, durant une conférence de presse, en ajoutant que cela pourrait être début novembre étant donné qu'il faut environ deux semaines pour obtenir l'immunité après la vaccination.

Le plan intervient alors que d'autres pays ont déjà adopté une stratégie similaire, comme le «New Normal» à Singapour, comme il est devenu une réalité que le Covid-19 ne disparaîtrait jamais et il est difficile de porter les infections à zéro.

En vertu du système concerné, il n'y aura pas de quarantaine massive et de traçage des infections. La plupart des patients devront rester à domicile si les symptômes sont légers.

Kwon, cependant, a cité l'importance de maintenir les mesures antivirus de base, alors qu'il sera impossible pour les établissements médicaux de traiter 4.000 à 10.000 cas journaliers.

Le régime ne signifie pas non plus la levée de toutes les restrictions sanitaires, en particulier le port obligatoire du masque de protection.

La campagne de vaccination du pays a débuté le 26 février avec l'inoculation de certains groupes vulnérables et des travailleurs médicaux de première ligne.

Un total de 38,51 millions de personnes, ou 75% de la population du pays, ont reçu leur première dose de vaccin contre le Covid-19, et 23,95 millions de personnes, ou 46,6%, ont été complètement vaccinés, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le pays a rapporté 2.289 nouveaux cas de Covid-19 ce mardi, dépassant le seuil des 2.000 pour le troisième jour consécutif, alors que les infections augmentent en dehors de la région métropolitaine de Séoul après la fête des moissons, Chuseok. Le nombre total de cas depuis le début de l'épidémie s'est élevé à 305.842.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.