Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Interviews

(Interview Yonhap) Dans «Squid Game», Lee Jung-jae joue le rôle atypique d'un gars maladroit

30.09.2021 à 18h25

SEOUL, 30 sept. (Yonhap) -- Depuis qu'il a fait sensation dans le rôle d'un garde du corps dévoué dans la série télévisée «Sandglass» (1995), l'acteur Lee Jung-jae a incarné des bellâtres et dandys, des chefs de gangs charismatiques ou des rois, comme dans le film romantique «An Affair» (1998), le thriller «New World» (2013) et le film historique «The Face Reader» (2013).

Dans «Squid Game», cependant, l'ancien bourreau des cœurs a troqué les costumes ajustés noirs ou les tenue royales pour un jogging vert.

Lee y incarne Gi-hun, un type d'âge moyen malchanceux et endetté qui vit aux crochets de sa vieille mère malade et qui a recours au jeu après une série d'échecs et un divorce.

Il est entraîné dans une mystérieuse compétition qui récompensera le seul survivant par un prix de 45,6 milliards de wons (3,8 millions de dollars).

«Gi-hun est monsieur tout le monde», a déclaré Lee dans une interview en ligne mercredi. «J'ai donc été intéressé par ce personnage qui est différent de mes précédents», ajoutant que cela était une bonne occasion de diversifier sa filmographie.

L'acteur a été attiré par Gi-hun, qui fait preuve d'une profonde sympathie pour les personnes vulnérables, comme le vieil homme et la jeune fille nord-coréenne, pendant les jeux mortels, contrairement aux autres qui perdent leur humanité devant l'enjeu.

«Je me suis senti proche de lui quand il rouspète suite aux conseils de sa mère ou parle avec malice avec ses amis», a-t-il déclaré. «Et c'est une personne tellement bonne, capable de tendre la main à ceux qui ont besoin de son aide. Je pense avoir ce genre d'esprit bienveillant dans une certaine mesure. Mon rôle était de faire ressortir cela.»

Une scène de «Squid Game». (Image fournie par Netflix. Archivage et revente interdits)
Une scène de «Squid Game». (Image fournie par Netflix. Archivage et revente interdits)
Une scène de «Squid Game». (Image fournie par Netflix. Archivage et revente interdits)
L'acteur sud-coréen Lee Jung-jae. (Image fournie par Netflix. Archivage et revente interdits)

Le réalisateur Hwang Dong-hyuk, qui a également écrit le scénario de la série, l'a encouragé à puiser dans ses souvenirs d'enfance et à s'inspirer des façons dont il a réagi dans des situations désespérées.

Lee a toutefois admis s'être senti un peu mal à l'aise en voyant Gi-hun renoncer à maintenir sa famille à flot et être dépendant des jeux d'argent.

«Au début de la série, Gi-hun semble téméraire, irresponsable et impuissant», a-t-il déclaré. «J'ai essayé de ne pas avoir l'air trop repoussant ou méchant. Mais je n'arrivais pas à croire que c'était moi quand j'ai vu la série.»

L'acteur, qui travaille actuellement sur «Hunt», son premier film en tant que réalisateur, a remercié ses fans pour avoir publié en ligne des photos de personnages sympathiques et élégants qu'il a incarnés dans des séries précédentes pour montrer aux téléspectateurs du monde entier qu'il n'est pas un type triste.

«J'ai vu quelques posts qui montraient des photos de mes anciens personnages. C'était amusant», a-t-il déclaré. «Merci à tous de m'aimer et d'aimer "Squid Game".»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.