Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

La Corée du Sud se classe au 4e rang de l'OCDE en termes de pauvreté relative

25.10.2021 à 11h27

SEOUL, 25 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud occupe la quatrième position en matière de pauvreté relative parmi les 37 pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ont montré les données publiées ce lundi par l'organisation internationale.

Le taux de pauvreté relative du pays, se référant au pourcentage de personnes ayant un revenu inférieur à 50% du revenu médian, s'élevait à 16,7% en 2018-2019, selon l'OCDE.

Ce taux signifierait qu'un citoyen sur six gagne moins de 50% du revenu médian. La moitié du revenu médian s'élève cette année à 914.000 wons (soit environ 666 euros) pour un foyer d'une seule personne puis 1,54 million de wons (1.126 euros) pour un ménage composé de deux personnes, 1,99 millions de won (1.453 euros) pour trois personnes et 2,44 millions de wons (1.779 euros) pour quatre personnes.

Les trois pays au plus haut niveau en termes de pauvreté relative sont le Costa Rica (20,5%) suivi des Etats-Unis (17,8%) et d'Israël (16,9%). La moyenne des pays de l'OCDE s'est élevée à 11,1% avec à la suite du classement le Japon (15,7%), l'Italie (14,2%), l'Angleterre (12,4%), le Canada (11,6%) et la France (8,5%).

Les pays d'Europe du Nord ont affiché un taux assez bas : la Finlande (6,5%), le Danemark (6,1%) et l'Islande (4,9%).

Le vieillissement accéléré de la société pourrait être un facteur important du taux élevé de pauvreté relative en Corée du Sud. Le taux de pauvreté chez les personnes âgées de plus de 65 ans s'élevait à 43,4% en 2018, un chiffre trois fois supérieur à la moyenne de l'OCDE (15,7%) marquant le plus haut niveau parmi ses 37 membres.

L'accélération du vieillissement de la société sans préparation financière adéquate a largement contribué à la croissance rapide de la pauvreté relative.

Kim Sang-bong, professeur du département d'Economie de l'université Hansung, a analysé que «le taux de pauvreté relative très haut malgré le taux d'emploi élevé et le taux de chômage assez bas signifierait que de nombreuses personnes n'occupent pas de bons emplois», ajoutant que «le taux est supérieur à celui du Japon à cause de la vitesse accélérée du vieillissement».

Ces données concernant la pauvreté relative reflète également le fléau de la société coréenne au centre de la série diffusée sur Netflix «Squid Game» qui fait l'objet d'un phénomène mondial. Le quotidien britannique The Guardian a évoqué les inégalités économiques en Corée du Sud au travers de «Squid Game».

Sous le titre «Squid Game : le spectacle d'horreur infernal qui prend d'assaut le monde entier», The Guardian a souligné que «oui, les jeux sont terrifiants mais à quel point sont-ils pires que des gens vivant la moitié de leur vie avec des dettes sans fin ?»

Photomontage
La pauvreté relative de l'OCDE (Image capturée sur un compte de réseau social de l'OCDE. Revente et archivage interdits)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.