Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le 16e Festival du film coréen à Paris démarre avec «Escape from Mogadishu»

27.10.2021 à 09h49
File d'attente devant Publicis Cinémas aux Champs Elysées de Paris à l'ouveture du 16e Festival du film coréen à Paris (FFCP), le mardi 26 octobre 2021.
La cérémonie d'ouveture du 16e Festival du film coréen à Paris (FFCP) le mardi 26 octobre 2021 aux Publicis Cinémas aux Champs Elysées à Paris.
L'affiche du 16e Festival du film coréen à Paris (FFCP) 2021 (Photo fournie par le comité d'organisation du FFCP. Revente et archivage interdits)

PARIS/SEOUL, 27 oct. (Yonhap) -- Le 16e Festival du film coréen à Paris (FFCP) a débuté mardi avec le film de Ryoo Seung-wan, «Escape from Mogadishu» aux Publicis cinémas des Champs Elysées.

Ce festival, qui se déroule du 26 octobre au 2 novembre, présente quelque 46 longs métrages et courts métrages. Les 400 tickets du film d'ouverture et de clôture «The Book of Fish» de Lee Joon-ik ont tous été vendus.

«Le FFCP est un festival qui est comme une famille pour moi […] Les spectateurs avaient aimé mes films et je me souviens bien des dialogues échangés avec eux après la projection», a noté le réalisateur du film d'ouverture, Ryoo Seung-wan, dans un message vidéo envoyé pour l'occasion en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19). Il avait participé à l'édition 2015 du FFCP.

Le chef de la programmation David Tredler a déclaré que Ryoo est un réalisateur de film d'action capable de toucher le cœur des spectateurs. Ceux qui ont vu son film «Veteran», sorti en 2015, n'ont pas compris pourquoi il n'est pas sorti en France, a-t-il ajouté.

Le FFCP comprend la section évènements (2 films), la section paysage (11 films), les avant-premières (3 films), les shorcuts (4 films) et la section Flyasiana (1 films), entre autres.

Le film d'ouverture «Escape from Mogadishu» de Ryoo raconte l'évasion des employés des ambassades des deux Corées en Somalie au début des années 90, lorsqu'a éclaté la guerre civile dans la capitale de la Somalie, Mogadiscio.

Pour la clôture du festival, le comité d'organisation a sélectionné le film du réalisateur Lee Joon-ik, «The Book of Fish (2021)». Lee a été récompensé par le prix du jury du Festival du film asiatique de Deauville en 2007 avec son film «Le Roi et le Clown» (2005).

«The Book of Fish» raconte l'histoire autour d'un aristocrate de la dynastie Joseon exilé dans une île lointaine en 1801 du fait de sa foi catholique. Le jeune pêcheur Chang-dae (interprété par Byun Yo-han) devient le disciple de Chung Yak-jeon (interprété par Sul Kyung-gu) pour élaborer une encyclopédie sur les poissons.

Lors du festival, seront également projetés le film de Pil Kam-sung, «Hostage : Missing Celebrity (2021)», le film de Kim Ji-hoon, «Sinkhole» (2021), le film d'horreur réalisé en collaboration entre Na Hong-jin et le Thaïlandais Banjong Pisanthanakun, «The Medium» (2021) ainsi que le film du réalisateur Hong Sang-soo, «Introduction» (2020) et le film de la jeune réalisatrice Yoon Dan-bi «Move on (2019)».

Le port du masque est obligatoire dans la salle de projection et le passeport sanitaire sera demandé à l'entrée, d'après le comité d'organisation. Ce festival est devenu l'évènement cinématographique le plus représentatif du cinéma coréen en France, selon le comité d'organisation, qui a fait savoir que 90% des spectateurs sont Français.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.