Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le nombre de naissances recule à son plus bas en août

27.10.2021 à 14h44
(Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 27 oct. (Yonhap) -- Le nombre de nouveau-nés en Corée du Sud est tombé à son plus bas niveau en août, ont montré ce mercredi des données de Statistique Corée (KOSTAT), signe du taux de natalité chroniquement faible dans le pays.

Un total de 22.291 bébés sont nés en août, en baisse de 0,5% en glissement annuel, selon les données. Il s'agissait du chiffre le plus bas pour un mois d'août depuis 1981, année où l'agence a commencé à recueillir de telles données.

La Corée du Sud se bat contre la baisse continue des naissances alors qu'un grand nombre de jeunes repoussent leur mariage ou renoncent à se marier ou à avoir des enfants notamment à cause de difficultés pour obtenir un emploi correct, de la flambée des prix de l'immobilier et du changement de normes sociales, ont analysé des experts.

Le taux de fécondité du pays, le nombre moyen d'enfants qu'une femme est susceptible d'avoir au cours de sa vie, a atteint son plus bas chiffre historique de 0,84 l'année dernière, marquant la troisième année consécutive où le taux demeure en dessous de 1.

Le nombre de décès s'est élevé à 25.821 en août, en hausse de 2,1% par rapport au même mois de l'année dernière, selon les données. Il représentait le chiffre le plus élevé pour un mois d'août.

Cela a débouché sur une diminution de la population du pays de 3.530 personnes, marquant la 22e baisse mensuelle consécutive.

La Corée du Sud a rapporté sa première décroissance démographique naturelle l'an dernier, quand le nombre de décès a dépassé celui des nouveau-nés sur fond de vieillissement rapide et de faible taux de natalité du pays.

Les décideurs politiques ont averti que la Corée du Sud pourrait faire face à un «séisme démographique» à partir des années 2030-2040, si elle ne prend pas en main les enjeux démographiques à temps.

Par ailleurs, le nombre de mariages a reculé de 2,1% en glissement annuel à 14.720, son plus bas niveau pour un mois d'août. Le nombre de divorces a augmenté de 0,9% sur un an à 8.376 le mois cité, ont indiqué les données.

«Le nombre de mariages est en baisse depuis 2012 à cause de la diminution de la population des tranches d'âge en question mais le chiffre semble avoir chuté davantage en août alors qu'un plus grand nombre de personnes ont reporté ou annulé leur mariage du fait de l'épidémie de Covid-19», a expliqué Kim Soo-young, officiel de KOSTAT.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.