Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Corée du Nord

(LEAD) Pyongyang durcit ses mesures antivirus face à l'apparition du variant Omicron

29.11.2021 à 15h56

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- A la suite de l'apparition du variant Omicron du nouveau coronavirus (Covid-19), les autorités sanitaires nord-coréennes ont commencé à durcir leurs mesures préventives, d'après des rapports des principaux médias nord-coréens ce lundi.

«La découverte d'un variant cinq fois plus contagieux que le variant Delta (du Covid-19) à l'échelle mondiale engendre des craintes sérieuses», a-t-il été indiqué dans un rapport publié ce lundi par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) intitulé «Renforcement des actions préventives face à l'expansion de la pandémie».

La KCNA a détaillé que les personnels de la prévention centrale d'urgence maintenaient une unité consciencieuse de haut niveau et une dévotion pour garantir une prévention complète.

L'agence nord-coréenne a également noté que les médias s'efforcent de mobiliser des moyens de propagande idéologique et d'éducation en matière d'hygiène afin d'inciter les citoyens à respecter les consignes de prévention et de l'ordre public. Elle a par ailleurs ajouté que les autorités sanitaires avaient déployé un plan pour aller chercher tous les gens qui souffrent de maladies respiratoires, intestinales contagieuses et chroniques pour les soigner sans exception.

Le quotidien officiel du Parti du travail de la Corée du Nord, Rodong Sinmun, a également publié ce lundi un article concernant l'apparition du nouveau variant en disant que «les pays qui sont pris dans le cycle vicieux de la pandémie sont de plus en plus nombreux en raison de leur laxisme et de leur négligence à respecter les mesures préventives».

Ces rapports médiatiques nord-coréens pour un durcissement des mesures préventives ont été publiés moins de deux jours après qu'une émission diffusée par la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV) a transmis l'annonce de la désignation du variant Omicron par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le soir du 27 novembre dernier.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, la Corée du Nord a pris des mesures draconiennes telles que la fermeture des frontières et à chaque apparition d'un variant, les autorités nord-coréennes ont demandé à leur peuple de maintenir la vigilance maximale.

Face à ces rapports publiés par les principaux médias nord-coréens, le ministère de l'Unification de Séoul a indiqué avoir besoin de plus de temps pour savoir si le durcissement des mesures antivirus affectera l'ouverture de la frontière de la Corée du Nord.

Tout récemment, des mouvements de préparation pour la reprise des échanges de marchandises entre la Chine et la Corée du Nord ont été observés, engendrant la prévision sur une éventuelle ouverture de la frontière.

Dans un briefing de routine du ministère, sa porte-parole, Lee Jong-joo, a noté que «la Corée du Nord a déjà engagé des mesures préventives de haut niveau, notamment la fermeture de la frontière, en déclenchant une alerte spéciale, et nous n'avons pas encore identifié s'il y a eu des mesures supplémentaires face au variant Omicron».

Quant à la réouverture de la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, la porte-parole a répondu que «cette question serait décidée en tenant compte de la consultation étroite entre la Chine et la Corée du Nord ainsi que des conditions des installations préventives dans les régions frontalières et de la situation de la pandémie, il est donc difficile de parler de l'impact du variant Omicron (sur cette situation) d'une manière affirmative».

D'après un rapport hebdomadaire de l'OMS, le Nord a effectué 678 tests entre les 8 et 14 octobre 2021 et toutes les personnes testées ont reçu un résultat négatif. La Corée du Nord a effectué ainsi 42.773 tests de dépistage du Covid-19 depuis le début de la pandémie mais n'a signalé aucun cas positif.

Prise de température de collégiens à Pyongyang. Image publiée par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) le 16 mai 2021. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite). (Photo d'archives Yonhap)
La porte-parole du ministère de l'Unification, Lee Jong-joo. (Photo d'archives de Yonhap)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus Corée du Nord
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.