Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le transfuge reparti au Nord apparaît 5 fois sur les films des caméras de surveillance

05.01.2022 à 16h45
Un poste de garde à Goseong, dans la province du Gangwon. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 05 jan. (Yonhap) -- Le transfuge nord-coréen, qui a retraversé la frontière intercoréenne, dans la partie est, en direction du Nord le week-end dernier, apparaît à cinq reprises sur les films des caméras de surveillance, a déclaré ce mercredi l'armée, montrant de grandes failles dans le domaine de la sécurité.

Le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) a publié les résultats de son enquête sur place sur le retour samedi soir au Nord de l'homme d'une trentaine d'années, qui était venu en Corée du Sud en novembre 2020.

L'armée sud-coréenne est critiquée pour n'avoir rien détecté malgré ses engagements à renforcer la défense à la frontière avec un système de surveillance avancé dans le sillage des violations transfrontalières au cours des dernières années.

«Notre armée prend cette situation au sérieux et renforcera notre état de préparation psychologique, les capacités de mission et les systèmes concernés à une date rapprochée», a fait savoir le JCS dans un communiqué.

Trois caméras de surveillance, qui étaient installées à des avant-postes généraux (GOP), juste en dehors de la Zone démilitarisée (DMZ) séparant les deux Corées, ont capté l'homme en question trois fois, mais les troupes en première ligne n'ont pas réagi, selon le JCS.

Lorsque l'homme a franchi la clôture de barbelés dans la DMZ à 18h36 samedi, un témoin lumineux s'est allumé et une alarme s'est déclenchée. L'armée sud-coréenne a envoyé six soldats sur les lieux pour vérifier la clôture mais n'a rien décelé, ont fait savoir les officiels.

L'armée a vérifié les images des caméras de surveillance mais n'a pas pu trouver des images de lui entrant dans la DMZ, partiellement en raison du décalage entre les moments où les enregistrements ont été conservés dans le serveur et où les événements ont eu effectivement lieu, ont dit les officiels.

L'armée l'a aperçu d'abord en train de s'approcher de la région frontalière à 12h51. Après qu'une caméra de surveillance près de la Ligne de contrôle civile (CCL) l'a capturé, l'armée a envoyé un message d'avertissement.

L'armée n'a pas pris de mesures immédiates pour l'arrêter, alors qu'il semblait se diriger vers un village voisin, selon les officiels.

L'opération pour le capturer n'a débuté qu'à 21h17, lorsque l'armée l'a aperçu dans la DMZ grâce à un appareil d'observation thermique. Elle avait pensé initialement que c'était un Nord-Coréen qui cherchait à s'enfuir au Sud, ont déclaré les officiels.

L'homme a été vu en train de se diriger vers le Nord à 22h49, ont-ils dit.

Ce dernier franchissement de la frontière fait suite à une série de défaillances sécuritaires en première ligne au cours des dernières années.

En février 2021, un homme nord-coréen a nagé dans la mer de l'Est dans la nuit pour venir au Sud. Le ministre de la Défense Suh Wook a dû présenter des excuses publiques pour cet incident. En novembre 2020, un autre civil nord-coréen a également franchi clandestinement la frontière intercoréenne.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.