Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

National

(LEAD) Un tribunal accepte partiellement l'injonction contre la diffusion des appels téléphoniques de l'épouse de Yoon

14.01.2022 à 20h40

SEOUL, 14 jan. (Yonhap) -- Un tribunal a décidé ce vendredi d'autoriser une chaîne de télévision locale à diffuser certaines parties des appels téléphoniques de l'épouse du principal candidat de l'opposition à la présidence, tandis que d'autres parties seront interdites.

Kim Keon-hee, l'épouse de Yoon Suk-yeol, avait déposé une injonction pour empêcher MBC de diffuser des enregistrements de ses conversations téléphoniques avec un membre du personnel de la chaîne YouTube Voice of Seoul l'année dernière. La diffusion était prévue pour dimanche.

La Cour du district ouest de Séoul, qui a délibéré sur les arguments des deux parties plus tôt dans la journée, a déclaré avoir pris cette décision en tenant compte de l'enquête en cours sur Kim.

Kim fait actuellement l'objet d'une enquête dans le cadre d'une affaire de manipulation d'actions concernant Deutsch Motors Inc, un concessionnaire de voitures BMW en Corée du Sud.

«Si (Kim) fait l'objet d'une enquête ou d'une investigation à l'avenir, la diffusion pourrait porter atteinte de manière significative à son droit de refuser de faire des déclarations, qui est garanti par la procédure pénale», a déclaré le tribunal dans un communiqué.

Ce dernier a cependant également noté que Kim étant considérée comme une personnalité publique, la diffusion de certaines parties de l'enregistrement est conforme à l'intérêt général.

Le tribunal n'a pas fourni de détails sur les parties de l'enregistrement dont la diffusion a été interdite.

Les enregistrements, d'une durée de sept heures environ, contiendraient des critiques à l'égard du gouvernement de Moon Jae-in et des remarques sur des questions politiquement sensibles.

Le camp de Kim a fait valoir que la diffusion serait illégale, car les conversations téléphoniques étaient privées, tandis que MBC a rétorqué que la diffusion servirait l'intérêt public et aiderait les électeurs à évaluer l'épouse d'un important candidat à la présidence.

Kim a été critiquée précédemment pour avoir prétendument falsifié ses références sur son CV et a présenté des excuses publiques au siège du parti.

Cette photo, fournie par le Corps de presse de l'Assemblée nationale, montre des députés du Parti du pouvoir du peuple visitant la société de radiodiffusion MBC le 14 janvier 2022, pour protester contre la diffusion prévue d'enregistrements d'appels téléphoniques entre l'épouse du candidat présidentiel du parti, Yoon Suk-yeol, et un journaliste. (Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.