Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Corée du Nord

Pyongyang annonce avoir tiré 2 missiles guidés par train en mer de l'Est

15.01.2022 à 10h01
Un missile nord-coréen est tiré depuis une plateforme ferroviaire dans la province du Pyongan Nord, une région du nord-ouest bordant la Chine, sur cette photo publiée le samedi 15 janvier 2022 par l'Agence centrale de presse nord-coréenne(KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite) (Yonhap).
Des gens regardent des informations à la télévision sur un tir de missile de la Corée du Nord le vendredi 14 janvier 2022 à la gare de Séoul à Séoul. (Yonhap)

SEOUL, 15 jan. (Yonhap) -- La Corée du Nord a déclaré ce samedi que son régiment balistique ferroviaire a effectué un exercice de tir la veille, et que les deux missiles tactiques guidés ont atteint une cible prédéfinie en mer de l'Est.

L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a déclaré ce samedi que l'exercice visait à «vérifier et à juger la compétence des procédures d'action» de l'unité. Il s'agit du deuxième tir connu de la Corée du Nord à l'aide d'une plate-forme ferroviaire, le dernier ayant eu lieu en septembre 2021.

Les autorités militaires sud-coréennes ont fait part vendredi des derniers tirs nord-coréens depuis Uiju, dans la province du Pyongan du Nord, la troisième démonstration de force de Pyongyang depuis le début de cette année.

«Le régiment a reçu une mission de tir de l'état-major général dans la matinée de vendredi, avant de se rendre rapidement sur le terrain de tir et de frapper avec précision la cible fixée dans la mer de l'Est avec deux missiles tactiques guidés», a déclaré la KCNA.

La posture de combat de l'unité «a démontré une grande maniabilité et le taux de réussite de l'exercice a été très apprécié», a déclaré l'Agence coréenne de presse.

«Les discussions ont porté sur la mise en place d'un système approprié d'exploitation des missiles embarqués dans les trains dans tout le pays et sur les moyens de compléter nos méthodes de combat avec les missiles embarqués dans les trains», ajoute l'agence nord-coréenne.

La réunion a été supervisée par des commandants de l'Armée populaire de Corée et des responsables de l'Académie des sciences de défense (ADS), selon la KCNA, qui n'a pas mentionné le dirigeant Kim Jong-un.

Le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de Séoul a déclaré hier que ces derniers projectiles ont parcouru environ 430 km à une altitude de 36 km et à une vitesse maximale de Mach 6, soit six fois la vitesse du son.

Selon les observateurs, les missiles semblent être du type KN-23, inspiré du missile balistique mobile russe Iskander. Cet exercice impliquant l'unité ferroviaire souligne les efforts déployés par la Corée du Nord pour diversifier ses plates-formes de lancement, ce qui semble avoir pour but de rendre la détection de ses activités balistiques plus difficile.

Les derniers tirs ont eu lieu après que la Corée du Nord a mis en garde une réaction «plus ferme et déterminée» à la récente imposition par les Etats-Unis de nouvelles sanctions à l'encontre de six Nord-Coréens impliqués dans les programmes d'armes de destruction massive et de missiles balistiques du régime.

Pyongyang a tiré ce qu'il prétend être un missile hypersonique le 5 et le 11 janvier, dans le but apparent de poursuivre le développement de nouvelles armes avancées, alors que les négociations nucléaires avec Washington sont dans l'impasse.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus Corée du Nord
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.