Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(4e LD) Coronavirus : plus de 16.000 nouveaux cas sur fond de vague Omicron

28.01.2022 à 18h00
Des personnes font la queue pour passer un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) devant le centre médical public de Songpa, dans le sud-est de Séoul, le jeudi 27 janvier 2022. Le nombre de cas additionnels a atteint 14.518, un record depuis le déclenchement de la pandémie.
Des enfants de l'école marternelle Moojigae (arc-en-ciel) à Busan montrent des kits d'auto-dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) le jeudi 27 janvier 2022. L'arrondissement de Nam à Busan a fourni 5.500 kits à des crèches et 3.250 à des écoles maternelles afin de lutter contre la propagation du variant Omicron à l'approche du Nouvel An lunaire.
L'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA) a rapporté, le vendredi 28 janvier 2022, 16.096 nouveaux cas de Covid-19 depuis minuit la veille, portant le total à 793.582. Il s'agit d'un record depuis que le pays a rapporté son premier cas en janvier 2020.

SEOUL, 28 jan. (Yonhap) -- Le nombre de cas journaliers de nouveau coronavirus (Covid-19) a atteint encore un nouveau record ce vendredi alors que le pays lutte contre la propagation rapide du variant Omicron hautement contagieux avec un système révisé de réponse antivirus qui sera bientôt mis en place à l'échelle nationale.

Le pays a signalé 16.096 nouveaux cas de Covid-19, dont 15.894 infections locales, portant le nombre total de cas à 793.582, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

La Corée du Sud a renouvelé son record pour le quatrième jour consécutif, depuis les 8.570 cas rapportés mardi. Le chiffre journalier a presque quadruplé depuis le 17 janvier, jour où le nombre s'est établi à 3.859.

Le pays a ajouté 24 décès dus au Covid-19, portant le bilan à 6.678. Le taux de fatalité était de 0,84%.

Le nombre de patients dans un état grave s'est élevé à 316, en baisse de 34 par rapport à la veille.

Les autorités sanitaires ont prévu que le nombre d'infections journalières pourrait bondir à 100.000 dans quelques semaines.

La Corée du Sud s'apprête à mettre en place un nouveau système de réponse au virus à l'échelle nationale samedi afin de mieux faire face à la vague Omicron.

Pas moins de 250 stations de dépistage établies dans les centres de la santé publique et grands hôpitaux administreront à la fois des autotests antigéniques et des tests de réaction en chaîne par polymérase (PCR). Les gens pourront choisir le type de test qu'ils souhaitent recevoir.

Les personnes âgées de plus de 60 ans et les groupes à haut risque auront la priorité pour les tests PCR.

A partir de jeudi prochain, les hôpitaux et cliniques locaux administreront eux aussi des tests de dépistage, prescriront des médicaments comme la pilule Paxlovid et s'occuperont des patients recevant des traitements à domicile.

«Nous changerons finalement le système médical pour répondre au Covid-19 dans le système médical quotidien plutôt que dans un autre système spécialisé», a déclaré le ministre de la Santé Kwon Deok-cheol lors d'un point de presse sur la réponse au virus.

«C'est une transition inévitable pour réduire les cas graves et décès en se focalisant sur le diagnostic rapide et le traitement des groupes à haut risque avec les ressources disponibles limitées», a expliqué Kwon.

Le gouvernement est en discussion avec la communauté médicale pour encourager jusqu'à 1.000 cliniques locales à participer aux tests et traitements.

Le système sera étendu à tout le pays après la fête du Nouvel An lunaire qui s'étalera sur trois jours jusqu'au 2 février.

Parmi les cas locaux, la province du Gyeonggj a rapporté 5.143 nouveaux cas et Séoul en a ajouté 3.946. La ville portuaire d'Incheon, juste à l'ouest de Séoul, a signalé 1.228 nouvelles transmissions. Le nombre de cas importés a atteint 202, portant le total à 24.649.

A partir de vendredi prochain, la Corée du Sud réduira la période de quarantaine pour toutes les arrivées internationales à sept jours, contre dix actuellement, et lèvera l'interdiction d'entrée imposée aux voyageurs de courte durée en provenance d'Afrique du Sud, d'Ethiopie et de neuf autres pays africains, étant donné que l'Omicron est devenu le variant dominant en Corée du Sud, selon la KDCA.

Jusqu'à présent, 26,35 millions, ou 51,4%, ont reçu une dose de rappel, a précisé la KDCA. Le nombre de personnes entièrement vaccinées s'est élevé à 43.93 millions, représentant 85,6% de la population du pays.

A partir de la deuxième semaine du mois prochain, la Corée du Sud utilisera le vaccin Novavax, ont indiqué les autorités sanitaires. Il sera d'abord administré aux patients hospitalisés non vaccinés ainsi qu'aux personnes âgées et handicapées.

Les autorités lanceront aussi des visites à domicile pour encourager la vaccination parmi les groupes à haut risque et autoriseront la vaccination mixte avec Novavax comme rappel.

La Corée du Sud a adopté jusqu'à présent les vaccins AstraZeneca, Pfizer, Janssen et Moderna.

Jusqu'à jeudi, 506 patients du Covid-19 se sont vu prescire le Paxlovid, la pilule anti-Covid-19 de Pfizer, ont précisé des officiels sanitaires.

Le premier lot de Paxlovid, pour 21.000 personnes, est arrivé le 13 janvier dans le pays. Le deuxième pour 11.000 est attendu ce dimanche.

Séoul s'est assuré jusqu'à présent des pilules Paxlovid pour 762.000 personnes et Molnupiravir de MSD pour 242.000.

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.