Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

National

(LEAD) Yoon propose d'envoyer des vaccins contre le Covid-19 en Corée du Nord

13.05.2022 à 18h40

SEOUL, 13 mai (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol a proposé ce vendredi d'envoyer des vaccins contre le nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Nord suite à l'épidémie qui gagne le pays, a déclaré ce vendredi sa porte-parole Kang In-sun.

L'offre est intervenue suite à l'annonce par la Corée du Nord de ses premiers cas de Covid-19 après avoir affirmé pendant plus de deux ans qu'elle était exempte de contamination au Covid-19.

«Le président Yoon Suk-yeol prévoit de fournir au peuple nord-coréen des vaccins contre le Covid-19 et d'autres fournitures médicales», a indiqué la porte-parole dans un communiqué. «Nous aurons des discussions avec la partie nord-coréenne sur les détails.»

Pyongyang a publié ce vendredi un deuxième rapport sur l'épidémie, affirmant que six personnes sont décédées après qu'une fièvre s'est propagée «de manière explosive», touchant 350.000 personnes depuis le mois dernier. L'une des personnes décédées a été confirmée comme ayant été infectée par le sous-variant BA.2 d'Omicron, selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Lors d'une visite au QG d'Etat pour la prévention épidémique d'urgence jeudi, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un «a critiqué le fait que la propagation simultanée de la fièvre avec la région de la capitale en tant que centre montre qu'il existe un point vulnérable dans le système de prévention des épidémies que nous avons déjà mis en place», a rapporté la KCNA.

Yoon a déclaré plus tard que la Corée du Sud proposera des discussions avec le Nord au sujet de son offre.

Lorsqu'on lui a demandé s'il prévoyait de proposer des pourparlers de niveau opérationnel avec le Nord sur les vaccins, lors de sa première visite à la salle de presse du nouveau bureau présidentiel, il a répondu aux journalistes: «Bien sûr, via le canal du ministère de l'Unification».

Le ministère de l'Unification est chargé des relations intercoréennes.

Un responsable présidentiel a déclaré aux journalistes que la situation au Nord était pire que ce qui a été annoncé.

«Nous en savons plus que ce qui a été annoncé», a déclaré le responsable sous couvert d'anonymat. «C'est plus grave que prévu.»

Pyongyang n'a pas encore réagi, mais Séoul restera prêt à répondre s'il demande de l'aide, en vertu du principe de séparation des questions de l'aide humanitaire et de celles liées à la sécurité, a déclaré le responsable, semblant faire référence aux sanctions internationales imposées contre la Corée du Nord pour ses programmes nucléaires et de missiles, qui interdisent la plupart des échanges économiques avec le pays.

La décision d'offrir une aide n'a pas été discutée à l'avance avec les Etats-Unis, selon le responsable.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a déclaré aux journalistes jeudi que les Etats-Unis n'avaient pas l'intention de partager dans l'immédiat des vaccins avec la Corée du Nord.

Le président Yoon Suk-yeol participe le jeudi 12 mai 2022 depuis son bureau à Séoul à un sommet mondial sur la lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19) coorganisé par les Etats-Unis, le Belize, l'Allemagne, l'Indonésie et le Sénégal en ligne. Dans un message vidéo préenregistré, Yoon s'est engagé à fournir 300 millions de dollars supplémentaires pour soutenir les efforts mondiaux de lutte contre le Covid-19. (Photo fournie par le bureau de Yoon. Revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.