Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le Parlement américain maintient à 28.500 le nombre de ses soldats sur le sol sud-coréen

24.06.2022 à 08h55
Le président Yoon Suk-yeol (2e depuis la dr.) et le président américain Joe Biden (2e depuis la g.) posent pour une séance photos avec le général Paul LaCamera, commandant des Forces américaines en Corée du Sud (USFK) (à g.), et le général de corps aérien Choi Sung-chun, commandant des opérations aériennes, au Centre coréen des opérations aériennes et spatiales (KAOC), situé sur la base aérienne d'Osan à Pyeongtaek, à 70 kilomètres au sud de la capitale, le dimanche 22 mai 2022.

WASHINGTON/SEOUL, 24 juin (Yonhap) -- La Commission des forces armées de la Chambre des représentants des Etats-Unis a rapporté son projet de loi d'autorisation de la défense nationale (NDAA) pour l'année fiscale allant d'octobre 2022 à septembre 2023 en fixant le nombre de soldats américains stationnés sur le sol sud-coréen à 28.500 sans modification par rapport à l'année fiscale précédente.

Dans ce rapport de la défense américaine, l'importance de la Corée du Sud en tant que principal allié des Etats-Unis et les forces américaines déployés sur le sol sud-coréen constituent des éléments forts de la dissuasion contre la menace de la Corée du Nord et celles-ci ont un rôle de principal soutien militaire dans la région Indo-Pacifique.

L'administration de Joe Biden avait initialement exclu le maintien du nombre de soldats américains déployés mais la commission parlementaire l'a rajouté dans le processus d'examen. La NDAA a également consacré des articles séparés pour le 70e anniversaire du traité de défense mutuelle entre les deux pays et la garantie de la dissuasion étendue pour la Corée du Sud afin de mettre en relief l'importance de l'alliance.

Ce projet de loi a été déposé au Congrès et à la Chambre des représentants pour l'approbation puis sera finalisé par une synthétisation des modifications subies durant l'examen des deux chambres et la promulgation du président Biden. Mais l'approbation pourrait être retardée en raison des élections de mi-mandat aux Etats-Unis prévues en novembre prochain.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.