Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Officiel tué en mer Jaune : la direction des Garde-côtes propose de démissionner en masse

24.06.2022 à 15h35
Le commissaire général des Garde-côtes coréens Jeong Bong-hun (au c.) propose de démissionner lors d'une réunion avec huit autres hauts officiels. (Photo fournie par les Garde-côtes coréens. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 24 juin (Yonhap) -- Des officiels des Garde-côtes coréens dont le commissaire général Jeong Bong-hun ont proposé de démissionner en masse ce vendredi quelques jours après que l'agence a fait volte-face de sa précédente annonce selon laquelle un responsable en charge de l'inspection des pêches tué par la Corée du Nord en 2020 avait cherché à faire défection au Nord.

La semaine dernière, les Garde-côtes et le ministère de la Défense ont annoncé n'avoir trouvé aucune circonstance soutenant les résultats de l'enquête annoncés il y a deux ans, faisant marche arrière de leur précédente position et présentant des excuses à la famille endeuillée.

L'officiel âgé de 47 ans a été abattu par l'armée nord-coréenne près de la frontière maritime occidentale le 22 septembre 2020, après avoir disparu alors qu'il était en service à bord d'un bateau de contrôle de la pêche. Les Garde-côtes et le ministère de la Défense ont dit à l'époque qu'il avait tenté de faire défection au Nord.

Le commissaire général a affiché son intention de démissionner lors d'une visioconférence avec de hauts commandants des Garde-côtes peu avant midi. Plus tôt cette semaine, Jeong a présenté publiquement des excuses pour «avoir causé de nombreux malentendus concernant les résultats de l'enquête».

Huit autres hauts officiels ont également donné leur démission dont le chef adjoint des Garde-côtes et quatre commandants en chef régionaux.

Mercredi, la famille du défunt officiel a déposé des plaintes pénales contre trois des anciens secrétaires du président Moon Jae-in dont l'ancien conseiller à la sécurité nationale Suh Hoon pour les tenir responsables des résultats de l'enquête annoncés il y a deux ans. La famille a indiqué envisager aussi de porter plainte contre Moon.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.