Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(2e LD) La plus forte inflation en 24 ans en juin, une hausse annuelle de 6%

05.07.2022 à 11h19
Eo Woon-sun, haut officiel de Statistique Corée (KOSTAT), donne le mardi 5 juillet 2022 une conférence de presse au complexe gouvernemental à Sejong, dans le centre du pays, pour annoncer que les prix à la consommation ont augmenté de 6% en glissement annuel en juin principalement à cause de la flambée des coûts de l'énergie. Il s'agit du taux d'inflation le plus élevé en 24 ans.
Un magasin d'une chaîne de grandes surfaces à Séoul, le lundi 4 juillet 2022.

SEOUL, 05 juil. (Yonhap) -- Les prix à la consommation ont affiché une augmentation de 6% en juin dernier par rapport à la même période de l'année dernière, marquant un record depuis 24 ans, en raison des prix de l'énergie et des aliments et du bond de la demande après l'assouplissement des mesures restrictives liées au Covid-19, selon les données publiées par Statistique Corée (KOSTAT), ce mardi.

Il s'agit de la hausse la plus rapide depuis novembre 1998 pendant la crise financière asiatique (1997-1998). A l'époque, le taux d'inflation avait atteint 6,8%. Le chiffre d'aujourd'hui est une première depuis plus de 20 ans. En mai dernier, le taux d'augmentation sur un an s'est élevé à 5,4%.

Les prix à la consommation ont augmenté de plus de 2%, la cible de la Banque de Corée (BOK) à moyen terme, pour le 15e mois consécutif en juin. L'inflation de base, ne prenant pas en compte les prix volatiles de l'alimentation et du pétrole, a crû de 3,9% sur un an en juin dernier, un record depuis février 2009. Un autre indice important, le taux d'inflation excluant les prix des produits agricoles et pétroliers a vu une hausse de 4,4% le mois dernier, marquant aussi un record depuis mars 2009 (4,5%).

«Si la tendance actuelle se poursuit, le taux d'inflation annuel de 4,7% prévu par le ministère des Finances sera dépassé», d'après les explications d'un officiel de KOSTAT, Eo Woon-sun. L'économie du pays devrait faire face aux pressions croissantes des prix du pétrole brut et d'autres produits causées par la guerre d'invasion de la Russie en Ukraine. L'inflation tirée par la demande est également en hausse sur fond de reprise économique après l'assouplissement des mesures restrictives contre le Covid-19.

Les pressions inflationnistes accrues sont un facteur important à prendre pour la décision sur l'augmentation ou non du taux d'intérêt directeur ce mois-ci par la BOK. Certains experts prévoient que la banque centrale fera un «Big Step» sans précédent, jusqu'à une augmentation de 0,50 point de pourcentage ce mois-ci. Déjà, la BOK a effectué cinq relèvements du taux directeur, de 0,25 point de pourcentage à chaque fois.

Les prix du pétrole ont connu une montée de 39,6% sur un an en juin dernier, marquant une vitesse d'augmentation plus rapide que le mois précédent (34,4% en mai). Le brut de Dubaï, la référence en Corée du Sud, s'est élevé en moyenne à 113,27 dollars le baril en juin, en hausse de 58% en glissement annuel. Les prix des services à la personne ont augmenté de 5,8% et les coûts des repas à l'extérieur ont également affiché une hausse annuelle de 8%.

Les prix des produits agricoles, du bétail et de la pêche ont progressé de 4,8% sur un an, une accélération après un gain de 4,2% en mai dernier. Les prix des produits de première nécessité, 114 articles liés étroitement à la vie quotidienne du peuple, notamment les produits alimentaires, les vêtements et le logement, ont bondi de 7,4% sur un an. Il s'agit aussi d'un record depuis novembre 1998 (10,4%).

Le ministère des Finances a décidé de baisser l'impôt sur les produits pétroliers jusqu'à sa limite légale de 37% vendredi dernier, après l'avoir réduit à 30%. Ces mesures ont été prises pour juguler la montée des prix de l'énergie et cette baisse sera maintenue jusqu'à la fin de cette année. Malgré la baisse des taxes sur les produits pétroliers, le gouvernement a accordé une augmentation des prix de l'électricité à partir du troisième trimestre suite à une demande de Korea Electric Power Corp. (KEPCO) pour adoucir ses pertes chroniques.

Le ministre des Finances a récemment revu à la hausse sa prévision d'inflation 2022 à 4,7%, soit le niveau le plus élevé en 14 ans, après l'avoir fixé à 2,2% en décembre dernier. La BOK a revu à la baisse sa prévision de croissance à 2,7% pour cette année, tout en anticipant une augmentation de 4,5% des prix à la consommation. L'agence de notation mondiale Standard & Poor's Global Ratings (S&P) a estimé hier que l'inflation annuelle en Corée du Sud devrait atteindre 5% cette année en raison de la hausse des prix de l'énergie et des matières premières.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.