Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le bureau présidentiel suit de près les enquêtes sur d'anciens directeurs du NIS

07.07.2022 à 15h07
Bureau présidentiel à Yongsan. (Pool photo)

SEOUL, 07 juil. (Yonhap) -- Le bureau présidentiel a indiqué ce jeudi qu'il prêtait une attention particulière aux enquêtes ouvertes par le Parquet contre deux anciens directeurs du Service national du renseignement (NIS) accusés de mauvaise gestion de deux affaires distinctes impliquant la Corée du Nord.

Les enquêtes ont été ouvertes après que le NIS a porté plainte hier contre ses anciens directeurs Park Jie-won et Suh Hoon. Park est accusé d'avoir supprimé des rapports de renseignement sur le meurtre par la Corée du Nord d'un officiel sud-coréen en charge de l'inspection des pêches dans les eaux en septembre 2020 alors que Suh est accusé d'avoir forcé à mettre fin précocement à une interrogation sur deux pêcheurs nord-coréens qui ont été renvoyés au Nord en novembre 2019, apparemment contre leur volonté de faire défection.

«Nous n'avons pas notre propre position», a déclaré un officiel du bureau présidentiel après avoir été interrogé sur la position du bureau présidentiel sur les nouvelles enquêtes. «Nous l'avons aussi appris après que le NIS a publié un communiqué de presse.»

L'officiel a toutefois ajouté que le gouvernement Yoon suivait de près les deux affaires car celles-ci pourraient relever d'un «crime d'Etat contre l'humanité», s'il s'avère que le gouvernement de l'époque a tenté de faire croire que l'officiel a cherché à faire défection au Nord et qu'il a renvoyé les pêcheurs nord-coréens «en tenant compte de la position du Nord» alors que ces hommes devaient être protégés comme des Sud-Coréens en vertu de la Constitution.

L'officiel faisait référence à des soupçons selon lesquelles le gouvernement Moon aurait tenté de couvrir les deux affaires dans le but d'amadouer Pyongyang dans le cadre de sa campagne visant à bâtir la confiance et la paix avec le régime. «Nous sommes en train de suivre étroitement les enquêtes du Parquet après les plaintes du NIS», a noté l'officiel.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.