Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(2e LD) Danuri, le 1er orbiteur lunaire sud-coréen a été lancé avec succès

05.08.2022 à 11h35

SEOUL, 05 août (Yonhap) -- Le 1er orbiteur lunaire sud-coréen, Korea Pathfinder Lunar Orbiter (KPLO), également connu sous le nom de Danuri, a été lancé sur une fusée SpaceX Falcon 9 depuis la base de lancement de Cap Canaveral en Floride, aux Etats-Unis, le jeudi 4 août à 19h08 (heure de l'Est des Etats-Unis) pour un voyage vers la Lune de cinq mois.

L'orbiteur lunaire conçu par l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI) avait été expédié aux Etats-Unis par avion le 5 juillet dernier pour des tests avant le lancement. La fusée Falcon 9 a procédé au décollage, à la séparation des deux étages et de la coiffe ainsi qu'au placement dans l'espace de l'orbiteur lunaire KPLO 40 minutes après le lancement et à une distance de 1.656 km de la Terre.

La communication avec la station au sol via l'antenne située à Canberra, en Australie, a été établie vers 9h40 (heure de Séoul), presque 100 minutes après le décollage, d'après la confirmation du ministère de la Science et des TIC. L'orbiteur prendra ensuite son chemin vers la Lune en faisant un mouvement nommé Ballistic Lunar Transfer (BLT) dans le but d'économiser du carburant. Le succès du placement sur la trajectoire prévue de l'orbiteur sera connu deux ou trois heures après le lancement et le ministère de la Science et des TIC donnera une conférence de presse à 14h ce vendredi.

Sa mission sera donc d'aller au fond de l'espace, jusqu'à 156.000 km de distance, puis de revenir en direction de la Terre en effectuant un vol en forme de ruban de Möbius afin d'atteindre la Lune. Il entrera en orbite lunaire le 16 décembre avant de se positionner à 100 km d'altitude de la Lune le 31 décembre. Danuri, pesant 678 kilogrammes, commencera à faire le tour de la Lune en janvier 2023 pour une mission d'observation d'un an.

Le lancement d'aujourd'hui avait été initialement prévu le 3 août dernier (heure coréenne) mais avait été repoussé à aujourd'hui à cause d'une anomalie d'un capteur monté sur l'un des neuf moteurs du premier étage. S'il réussit à atteindre la Lune comme prévu en fonctionnant normalement, la Corée du Sud deviendra le septième pays à avoir envoyé un orbiteur ou un explorateur vers la Lune après la Russie les Etats-Unis, le Japon, l'Europe, la Chine et l'Inde.

L'exploration spatiale par la Corée du Sud a débuté il y a 30 ans avec le lancement du premier satellite du pays Uribyeol-1 (notre étoile), ou KITSTAT-1, le 11 août 1992 sur la fusée Ariane 4 V-52 à Kourou, en Guyane française. La mission lunaire de Danuri contribuera largement au développement des sciences spatiales et astronomiques du pays mais aussi à acquérir un territoire spatial.

Un chercheur de l'Institut sur les politiques scientifiques et technologiques (STEPI), Ahn Hyung-jun, a détaillé que «l'envoi d'un objet avec nos propres technologies à une distance la plus lointaine était un satellite géostationnaire mis en orbite à 36.000 km d'altitude et aujourd'hui, le pays projette d'atteindre la Lune située à 380.000 km de la Terre», ajoutant que «si nous pouvons envoyer un explorateur dédié à la recherche scientifique au lieu de mettre en orbite des satellites utilitaires, cela veut dire que le pays est devenu un pays avancé pouvant aller dans l'espace et contribuer à étendre les connaissance de l'humanité».

Une fois mis en orbite autour de la Lune, l'orbiteur lunaire KPLO élaborera une carte polarisée de la surface de la Lune, décelera des points d'atterrissage, analysera le champ magnétique et cherchera des ressources avec six équipements dont cinq ont été conçus avec des technologies coréennes. De plus, un test de transfert de données via Internet dans l'espace sera réalisé grâce à la technologie DTN (Delay/Disruption Tolerant Network). Parmi ces données, il y aura une chanson du groupe Bangtan Boys (BTS), «Dynamite». L'orbiteur effectuera un test d'envoi de cette chanson vers la Terre.

Une caméra d'une précision de 1,7 mètre, appelée ShadowCam et conçue par la National Aeronautics and Space Administration (Nasa) des Etats-Unis, a été fixée sur cet orbiteur lunaire sud-coréen afin d'observer les régions polaires de la Lune. Les données recueillies par cette caméra contribueront au projet américain d'envoyer des astronautes au pôle Sud de la Lune, appelé Artemis, en 2025.

Lancement
Depuis le KARI
Avec à son bord le 1er orbiteur lunaire sud-coréen
Orbiteur lunaire Danuri
Danuri (Photo fournie par le KARI. Revene et archivage interdits)
(2e LD) Danuri, le 1er orbiteur lunaire sud-coréen a été lancé avec succès - 6

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.