Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Interviews

(Interview Yonhap) Bill Gates espère que Séoul sera «plus généreux» dans sa contribution à la santé mondiale

17.08.2022 à 15h55

SEOUL, 17 août (Yonhap) -- Le milliardaire et philanthrope américain Bill Gates a déclaré ce mercredi qu'il espérait voir la Corée du Sud «plus généreuse» dans sa contribution à l'aide mondiale pour aider à relever les défis sanitaires mondiaux et fournir le soutien approprié aux personnes dans le besoin dans les pays en développement.

Gates, coprésident de la fondation Bill-et-Melinda-Gates, a lancé l'appel au dernier jour de son voyage de trois jours à Séoul, soulignant que l'augmentation du budget de l'aide est un autre rôle important que la Corée du Sud peut jouer en tant que pays riche en plus de son innovation rapide dans le développement de vaccins. «Je suis très impliqué pour encourager les pays riches à être plus généreux et à augmenter leurs budgets d'aide», a souligné Gates dans une interview à l'agence de presse Yonhap.

«Vous ne pouvez pas tout faire. Même dans les pays riches, il y a des compromis pour lesquels vous ne dépensez pas des sommes infinies pour intervenir, mais dans les pays pauvres, ces compromis sont assez brutaux, [...] nous devons donc nous assurer que tout va à ces interventions à fort impact», a-t-il expliqué.

Gates a pris note de l'engagement de Séoul d'augmenter le budget de l'aide en pourcentage de l'économie à 0,3% contre 0,16% actuellement, affirmant que ce serait une décision «fantastique» qui pourrait faire de la Corée du Sud «le 10e plus grand donateur» au monde.

Le cofondateur de Microsoft Corp., Bill Gates, s'exprime lors d'un entretien avec l'agence de presse Yonhap à Séoul, le 17 août 2022.

Séoul a fourni 2,86 milliards de dollars d'aide publique au développement (APD) en 2021, soit une augmentation de 27% par rapport à l'année précédente, se classant au 15e rang, selon les données de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). En juin de cette année, le Premier ministre Han Duck-soo a annoncé que le pays avait fixé le budget d'aide pour 2023 à 4.500 milliards de wons (3,43 milliards de dollars), ce qui représenterait une augmentation de 12,4% sur un an.

Gates a suggéré que la Corée du Sud pourrait faire sa part en participant à la prochaine reconstitution du Fonds mondial, une agence de financement internationale pour les campagnes anti-épidémies. «Si la Corée pouvait rapporter 100 à 150 millions de dollars sur une période de trois ans, ce serait une contribution fantastique et une augmentation significative», a-t-il mis en avant.

La Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), un partenariat mondial pour la recherche et le développement de vaccins contre les maladies infectieuses comme le Covid-19, est un autre canal que la Corée du Sud peut envisager pour des dons supplémentaires, a fait savoir Gates.

Lorsqu'on lui a demandé s'il avait présenté de telles propositions au gouvernement sud-coréen lors de ses rencontres avec le président Yoon Suk-yeol et le président de l'Assemblée nationale Kim Jin-pyo, Gates a indiqué que «la conversation est en cours».

«Nous soulignons que ces deux groupes ont en fait accordé plus d'argent à la Corée du Sud que la contribution, donc la Corée du Sud gagne en fait les dépenses sur son mérite», a expliqué Gates. «S'ils choisissent de le donner à ces niveaux, je serai le premier à les remercier pour leur incroyable générosité», a-t-il précisé.

Gates a salué la technique de recherche des cas contacts de la Corée du Sud citée comme un exemple mondial au début de l'épidémie de Covid-19, affirmant qu'il y aurait eu «un gigantesque recul» si le système n'avait jamais été introduit aux Etats-Unis.

«L'idée d'utiliser les données de localisation du téléphone portable, sans inscription de l'individu, c'est très efficace, mais c'est aussi, selon les normes américaines, une violation de la vie privée», a-t-il rappelé. «Les démocraties doivent débattre de ces choses. Malheureusement, pendant la pandémie, l'idée des droits individuels par rapport au bien collectif s'oppose souvent l'une à l'autre.»

Concernant les prévisions du Covid-19, Gates, dont le dernier livre s'intitule «Comment prévenir la prochaine pandémie», a souligné que le nombre d'infections continue à être plus élevé que prévu et a appelé la communauté internationale à faire des efforts pour augmenter les budgets des agences comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour leur permettre de «survoler les situations de crise» avec des équipes et des outils de pointe. «J'espère toujours qu'au cours des prochaines années, les gens décideront que c'est un investissement intelligent à faire», a déclaré Gates.

as26@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.