Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(LEAD) Un échange de 48 secondes entre Yoon et Biden à New York

22.09.2022 à 14h44
Conversation
Séance photos

NEW YORK/SEOUL, 22 sept. (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol, actuellement à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies, a rencontré le président américain Joe Biden à la septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme tenue au centre de New York, ce mercredi (heure locale).

L'échange entre les deux chefs d'Etat s'est déroulé pendant 48 secondes. La participation de Yoon à cet évènement n'avait pas été préprogrammé initialement mais une invitation a été reçue plus tard. Durant cette rencontre, les deux chefs d'Etat ont montré des gestes d'amitié mais le contenu de la conversation n'a pas été divulgué.

Le sommet attendu entre Yoon et Biden n'a pas eu lieu car le séjour du président américain à New York a été écourté en raison de son agenda chargé pour la politique interne. A cette conférence, plusieurs autres chefs d'Etat ont été invités, notamment le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le Premier ministre japonais Fumio Kishida. Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, était également présent.

A cette conférence, le président Yoon a prononcé un discours liminaire dans lequel il a dit qu'«il est indispensable de préparer un système de santé mondial plus compréhensible, durable et résilient afin d'ouvrir un monde plus libre et sain pour la génération future», ajoutant que «la république de Corée continuera à soutenir les efforts de la communauté internationale pour le renforcement du système de santé mondial avec une contribution de 100 millions de dollars sur les trois années à venir.»

A la suite de cette courte rencontre, le bureau présidentiel sud-coréen a publié un communiqué de presse expliquant que le président Yoon a eu trois face-à-face avec le président américain à Londres et New York, plus précisément aux funérailles de la reine Elizabeth II le 19 septembre dans la capitale britannique puis à la septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et à la réception donnée par le couple Biden dans la ville américaine mercredi (heure locale).

Yoon a fait part de ses préoccupations sur la Loi de réduction de l'inflation des Etats-Unis (IRA). Cette loi défavorise les exportations de véhicules électriques vers les Etats-Unis. Alors le président Yoon a demandé à Biden «une coopération étroite entre la Corée du Sud et les Etats-Unis afin de résoudre les préoccupations au cours de l'exécution de l'IRA par l'administration américaine». Biden a répondu qu'il comprenait bien les soucis de la Corée du Sud et a proposé de continuer la discussion sérieuse entre les deux pays.

Outre cette question, les deux chefs d'Etat ont discuté indirectement de l'éventualité de swaps de devises. Le bureau présidentiel a transmis qu'ils se sont mis d'accord pour coopérer afin d'avoir une chaîne d'approvisionnement de liquidités pour stabiliser les marchés financiers. Il est à noter que les deux chefs d'Etat ont également estimé positivement la poursuite du dialogue pour assurer la dissuasion étendue, contrer les attaques nord-coréennes et renforcer la coopération pour élaborer des plans conjoints en vue de répondre aux provocations nord-coréennes.

Côté Maison-Blanche, elle a déclaré ce mercredi (heure locale) dans un communiqué de presse que les deux chefs d'Etat ont échangé lors de l'Assemblée générale des Nations unies à New York et ont reconfirmé le renforcement de l'alliance entre la Corée du Sud et les Etats-Unis ainsi que la coopération étroite afin de faire face aux menaces de la Corée du Nord.

Le communiqué a également détaillé que les deux chefs d'Etat ont fait part de leur volonté de se rapprocher pour les chaînes d'approvisionnement, les technologies essentielles, l'économie et la sécurité énergétique, la santé mondiale ainsi que le changement climatique mais n'a pas mentionné le sujet sensible de la Loi sur la réduction de l'inflation.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.