Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Bureau présidentiel : «Ne pas faire le lien avec la diplomatie» suite à des propos déplacés de Yoon à New York

22.09.2022 à 16h59
Réunion des ministres
Séance photos

NEW YORK/SEOUL, 22 sept. (Yonhap) -- Face à la controverse suite à des paroles prononcées par le président Yoon Suk-yeol, incluant des mots vulgaires, lors de sa visite à New York ce mercredi (heure locale), le bureau présidentiel a affiché sa position en disant qu'«il est complètement inapproprié de faire un lien entre les propos personnels en privé du président et une affaire diplomatique.»

A la sortie de la septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme à New York, le mercredi 21 septembre 2022 (heure locale), le président Yoon a parlé des parlementaires américains sur le sujet de l'adoption de la Loi sur la réduction de l'inflation et cet instant a été capturé par des caméras de télévision.

Le président Yoon a dit, dans un langage vulgaire à la sortie du lieu de l'évènement, que si les parlementaires américains n'approuvent pas la loi, cela embarrassera le président Biden. Dans un briefing donné à minuit ce mercredi à New York, le bureau présidentiel a répondu au questionnement sur le fait que ces propos peuvent entraîner une catastrophe diplomatique en disant qu'«il est regrettable qu'on évoque un incident diplomatique causant une certaine chose alors que le président mène durement les rencontres pour l'intérêt du pays.»

A une question sur l'intention de présenter des excuses, le bureau présidentiel a répondu qu'«il est clair que ces propos n'ont pas été donnés officiellement» en détaillant qu'«il ne s'agit pas de sa position officielle sur une certaine réunion et il est inapproprié de leur donner plus de sens.»

Concernant ces propos du président Yoon à New York, le chef au Parlement du Parti démocrate (PD), la principale formation de l'opposition, Park Hong-keun, les a critiqués en disant que «le président a méprisé le Parlement américain avec des mots vulgaires causant un incident diplomatique grave. […] Avec ces mots, la dignité nationale de la république de Corée a été gravement affectée.»

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.