Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

La Bourse de Séoul retombe sous la barre des 2.300 après 3 séances de baisse consécutives

23.09.2022 à 17h04
Chute du Kospi

SEOUL, 23 sept. (Yonhap) -- La Bourse de Séoul a fini en baisse pour la troisième séance consécutive ce vendredi pour se retrouver à son plus bas niveau en près de deux ans sur fond de resserrement aggressif de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et d'instabilité géopolitique.

Le Kospi (Korea Composite Stock Price Index), l'indice de référence de la Bourse de Séoul, a perdu 42,31 points, soit 1,81%, à 2.290 à la clôture de ce vendredi. Il s'agit du plus bas niveau depuis le 30 octobre 2020 (2.267,15). C'est la première fois que l'indice principal est passé en dessous des 2.300 à la fermeture depuis le 6 juillet dernier, jour où il a terminé à 2.292,01. Le Kospi a connu la plus forte baisse depuis le 1er septembre (-2,28%). Ce vendredi, il a plongé jusqu'à 2.285,71 en séance avant de remonter légèrement.

Les investisseurs étrangers et les institutions ont été des vendeurs nets en revendant respectivement 194 milliards wons (134,7 millions de dollars) et 250,9 milliards de wons d'actions à la Bourse de Séoul, tirant vers le bas l'indice principal, alors que les particuliers ont eux récupéré des titres d'un montant net de 431 milliards de wons.

La monnaie sud-coréenne a fini la séance à 1.409,3 wons, soit un renforcement de 0,4 won par rapport à la séance précédente à l'issue de laquelle elle a dépassé la barre des 1.400 wons contre le billet vert pour la première fois en 13 ans et six mois.

Le Kosdaq a quant à lui cédé 22,05 points par rapport à la fermeture hier, soit 2,93%, pour terminer la séance à 729,36. Les étrangers ont vendu des actions d'un montant net de 310 milliards de wons et les institutions et les particuliers ont été des acheteurs nets en acquérant respectivement 280,2 milliards et 36,3 milliards de wons d'actions sur le marché secondaire.

La confiance des investisseurs s'est fortement dégradée après que la Fed a relevé ses taux d'intérêt directeurs de 0,75 point de pourcentage, conduisant d'autres banques centrales à adopter une position restrictive. Cette volailité des marchés est également intervenue sur fond d'instabilité géopolitique accrue après que le président chinois a appelé son armée à se préparer militairement et le président russe Vladimir Poutine a annoncé la mobilisation de réservistes pour le front ukrainien.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.