Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

La KCTU déclare un combat tous azimuts avant le début d'une série de grèves générales

22.11.2022 à 17h12

Des membres de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) portent des pancartes déclarant une grève générale lors d'une conférence de presse devant l'Assemblée nationale, le mardi 22 novembre 2022.

SEOUL, 22 nov. (Yonhap) -- La Confédération coréenne des syndicats (KCTU), l'un des deux principaux syndicats-cadres en Corée du Sud, a déclaré ce mardi qu'elle mènerait un combat tous azimuts pour améliorer les conditions de travail alors qu'une série de grèves générales de grande ampleur devraient débuter dans le courant de la semaine.

L'Union coréenne des travailleurs du service et transport publics, le plus grand syndicat de fonctionnaires rattaché à la KCTU, entamera une grève générale demain avant la Solidarité des camionneurs et d'autres syndicats d'employés travaillant dans les établissements scolaires et services publics vendredi. Des syndiqués de Seoul Metro et Korea Railroad Corp. mèneront aussi une grève la semaine prochaine.

«Nous déclarons une grève et un combat tous azimuts pour accroître les droits des travailleurs, empêcher les tentatives de privatisation et renforcer les services publics», a déclaré un officiel de la KCTU lors d'une conférence de presse donnée devant l'Assemblée nationale, en promettant de mobiliser tous ses 1,1 million de membres.

La KCTU fait pression sur le gouvernement et l'Assemblée nationale pour qu'ils mettent en place une nouvelle loi destinée à prévenir les accidents mortels sur les chantiers de construction et à étendre un système de tarification du transport de marchandises garantissant un salaire de base pour les camionneurs.

Les autres demandes incluent la suspension du plan du gouvernement de privatiser des services de transport, médicaux et autres, ainsi que la révision de la loi sur le travail pour limiter les réclamations de dommages-intérêts par les employeurs contre les syndicats.

«La loi sur les sanctions pour les accidents graves est entrée en vigueur plus tôt cette année mais la fréquence des accidents graves sur les lieux de travail a augmenté encore plus que l'année dernière», a déploré le responsable de la KCTU. Près de la moitié des accidents industriels mortels se sont produits sur des chantiers, a observé le responsable, en demandant la législation d'une loi spéciale sur la sécurité dans la construction afin d'éviter de tels décès sur les lieux de travail.

Le président de la KCTU, Yang Kyung-soo, a déclaré que le sit-in était destiné à «mettre fin à la course libre du gouvernement Yoon Suk-yeol et à faire pression sur l'Assemblée nationale pour qu'elle remplisse son rôle» avant de promettre des efforts pour obtenir le soutien du public pour cette action de travailleurs. Le ministre du Travail Lee Jeong-sik a averti que le gouvernement et la police feraient face avec fermeté à tout acte illégal des syndicats et travailleurs.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.