Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

National

(LEAD) Des hackers chinois attaquent 12 institutions académiques coréennes

25.01.2023 à 21h56

SEOUL, 25 jan. (Yonhap) -- L'Agence coréenne d'Internet et de la sécrité (KISA) a fait savoir ce mercredi qu'un groupe de pirates informatiques chinois a lancé des cyberattaques contre 12 institutions académiques sud-coréennes.

La KISA a indiqué que le groupe a piraté hier les sites Internet de 12 institutions dont l'université de Jeju, l'Université nationale de pédagogie de Corée (KNUE) et l'Institut coréen de recherche pour les politiques de construction (RICON). La plupart de ces sites n'étaient pas accessibles à 14h.

Un responsable du ministère de la Science et des TIC a déclaré à l'agence de presse Yonhap que les institutions attaquées manquaient de sécurité et que l'attaque ne semble pas avoir causé de violation grave des données personnelles.

Le ministre de la Science et la KISA ont déclaré qu'ils coopéraient avec le Service national du renseignement et les forces de l'ordre dans le cadre de l'enquête sur les pirates.

La KISA a fait savoir que le groupe de pirates informatiques chinois avait averti de cyberattaques contre plusieurs agences sud-coréennes dont la KISA. Mais le site de cette dernière n'a pas été affecté, a-t-elle ajouté.

Le groupe s'identifiant comme Cyber Security Team a avancé avoir rendu inopérationnels les réseaux informatiques de 70 institutions sud-coréennes liées à l'éducation aux alentours de la fête du Nouvel An lunaire, de samedi à mardi. Le groupe avait également dit qu'il dévoilerait 54 gigaoctets de données qu'il a affirmé avoir volés auprès du gouvernement et d'institutions publiques de la Corée du Sud.

Le groupe de pirates a affirmé dans un chat Telegram que la cyberattaque était «des représailles contre la suspension par la Corée du Sud des visas à court terme pour les ressortissants chinois».

Le groupe a également déclaré avoir mené l'attaque parce qu'«une célébrité de streaming coréenne» les avait mis en colère.

Le ministère de la Science et des TIC a demandé aux agences gouvernementales et à leur personnel de redoubler de vigilance face aux menaces croissantes de piratage informatique. Le ministre de la Science Lee Jong-ho s'est rendu hier au Centre coréen de sécurité Internet (KISC) afin de vérifier l'état de préparation face aux éventuelles cyberattaques.

lsr@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.