Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Crise des frais de chauffage : extension des chèques énergie et de la réduction des prix du gaz

26.01.2023 à 11h22

SEOUL, 26 jan. (Yonhap) -- Face à la forte hausse des factures d'énergie liées au chauffage, le bureau présidentiel a proposé aujourd'hui de plus grands chèques énergie pour les foyers démunis en faisant passer le montant de l'aide de 152.000 wons (environ 113 euros) actuellement à 304.000 wons pour quelque 1,28 million de foyers classés comme vulnérables.

Korea Gas Corp. (KOGAS) va de son côté doubler la bande de réduction des tarifs accordés à 1,6 million de foyers démunis de 9.000-36.000 wons (environ 27 euros) actuellement à 18.000-72.000 wons (53,6 euros).

Choi Sang-mok, conseiller présidentiel chargé de l'économie, a expliqué ce jeudi la cause de la hausse des prix pour le chauffage en disant que «malgré la pression d'augmenter les prix depuis plusieurs années, le gouvernement a mis un frein à la hausse à plusieurs reprises alors que depuis fin 2021, les prix du gaz ont augmenté de 10 fois par rapport à début 2021», en ajoutant que «le gouvernement a donc été obligé d'augmenter les prix du gaz en 2022 pour refléter partiellement ces éléments haussiers.»

Choi Sang-mok, conseiller présidentiel pour l'économie, annonce le plan de soutien aux foyers démunis pour leurs frais de chauffage, le jeudi 26 janvier 2023. (Pool photo)

Il a poursuivi ses explications en indiquant que «la hausse des prix du gaz est un phénomène mondial et cette augmentation a été introduite aussi chez les puissances mondiales. Il était inévitable d'ajuster ces prix à la réalité en raison de circonstances externes.» Concernant la bande des bénéficiaires de ces chèques énergie et de la réduction, il a répondu que «le soutien est plutôt nécessaire pour les foyers vulnérables alors que la difficulté accrue pour les frais de chauffage de tout le peuple est inévitable.»

Dans un contexte où le grand froid persiste sur la péninsule coréenne cet hiver, les coûts des énergies liés au chauffage ont vu une augmentation de presque 40% en glissement annuel. En janvier, le prix du gaz de ville a subi une hausse de 38,4% par rapport à la même période de l'année dernière alors que le prix d'importation du gaz naturel liquéfié (GNL) a connu une hausse annuelle de 40,5% en décembre 2022 avec 1.255 dollars par tonne, alors qu'en décembre 2021, le coût d'importation du GNL par tonne n'était que de 893 dollars.

Quant aux prix de l'électricité, les autorités ont augmenté ces prix à trois reprises l'an dernier avec une hausse de 19,3 wons (0,01 euro) par kWh alors que cette année, une nouvelle augmentation de 13,1 wons a eu lieu au T1. Il s'agit de la hausse la plus marquante depuis la crise pétrolière de 1981.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.