Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

National

Ouverture aujourd'hui du forum de l'Initiative de sécurité contre la prolifération

30.05.2023 à 08h54

Sur le navire de guerre japonais JS Hamagiri (3e à partir de la g.), flotte le drapeau du Soleil-Levant, considéré par de nombreux Sud-Coréens comme un symbole du passé impérialiste du Japon, dans le port de Busan, le lundi 29 mai 2023. Le navire va participer à un exercice naval multinational.

SEOUL, 30 mai (Yonhap) -- Le forum de haut niveau de l'Initiative de sécurité contre la prolifération (PSI) débutera aujourd'hui sur l'île de Jeju afin de discuter des efforts conjoints pour lutter contre la prolifération des armes de destruction massive (ADM) sur fond de lancement imminent de satellite par la Corée du Nord.

Le 20e forum de la PSI se déroulera pendant quatre jours et une manœuvre navale multinationale baptisée «Eastern Endeavor 23» est prévue demain dans les eaux internationales au sud-est de l'île méridionale. C'est la première fois qu'une réunion de haut niveau de la PSI, rassemblant tous ses membres tous les cinq ans, se tiendra en Asie. Lancée à l'initiative de l'administration américaine George W. Bush en 2003 dans le but d'empêcher les transferts d'ADM et d'articles liés, la PSI compte actuellement 106 Etats membres.

Aujourd'hui, les représentants des pays membres feront le point sur les résultats de la PSI à l'occasion du 20e anniversaire de son lancement avant de discuter des défis dans la lutte contre la prolifération des ADM et de l'orientation future de la plate-forme.

Le deuxième vice-ministre des Affaires étrangères Lee Do-hoon, la sous-secrétaire d'Etat américaine pour la maîtrise des armes et la sécurité internationale, Bonnie Denise Jenkins, et la sous-secrétaire australienne en charge du contrôle des armes et de la lutte contre la prolifération, Sarah Roberts, dirigeront chacun une des sessions prévues aujourd'hui.

Les pays membres de la PSI mènent sur une base volontaire diverses activités destinées à empêcher les groupes terroristes ou les Etats ne respectant pas les règles internationales de s'approprier des ADM et articles liés. Le mécanisme ne vise aucune nation particulière mais la Corée du Nord s'y est montrée sensible. Pyongyang avait décrit l'adhésion de Séoul à la PSI en 2009 comme une «déclaration de guerre». Cette année, le forum se tiendra alors que la Corée du Nord a annoncé hier son projet de lancer un satellite avant le 11 juin prochain.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.